DAVID REDOR (Crazy DAVE) Site officiel - Official website

David REDOR informations

52 marathons within one year of United States of America
17
Oct

David Redor : Une escale au Canada avec encore un marathon supplémentaire !

Citoyen français, David ne peut rester sur le territoire américain que pendant trois mois. Il s’est donc rendu dans l’Ontario et en a profité pour courir le fameux marathon de Toronto. Laissons-le nous raconter son escapade canadienne…

16 octobre 2016

Bienvenue au Canada dans la ville de Toronto pour un grand marathon. Cette escale au Canada va me permettre de finir mon challenge aux USA sans avoir à nouveau à quitter le territoire américain.

Après avoir été cherché mon dossard hier, avoir englouti un bon repas et passé une très bonne nuit, je me réveille bien reposé à 7h15. Mon Immun’Âge® comme toujours, un petit déjeuner et en route pour la ligne de départ située à trente minutes de marche de ma chambre. Il fait très bon ce matin mais l’organisation prévoit entre 43 et 64 % de chance de pluie. J’ai donc plié mon coupe-vent/pluie dans une banane de course.

J’arrive sur l’aire de départ et je retrouve l’ambiance des grands marathons internationaux. Nous sommes nombreux ce matin (un peu moins de trente mille pour le semi et le marathon). Je prends place dans mon sas de départ et c’est à ce moment qu’une fine pluie se met à tomber. J’attends un peu car le ciel ne me semble pas menaçant mais la pluie s’intensifie. J’enfile mon coupe-vent. Paré pour la guerre ! L’hymne canadien est magnifiquement chanté a cappella et le départ est donné à 8h45. Nous partons donc par sas et je mettrai environ seize minutes avant de passer la ligne de départ.

C’est parti sous la pluie mais déjà je la sens bien cette course. Comme toujours sur les grands marathons, cela bouchonne et je dois me faufiler à droite et à gauche. Ce n’est pas grave. Il y a de l’ambiance et le public est présent malgré la pluie.

Nous courons le début de course sur des grandes avenues du centre-ville. Le parcours est roulant et les enchaînements rapides. J’arrive au 5ème km en 31min et c’est à ce moment que la pluie s’arrête. Je décide d’enlever mon coupe-vent/pluie mais je ne peux plus le remettre dans ma banane. Je le plie du mieux que je peux et le mets dans mon caleçon de course. Je me sens bien. Les conditions sont maintenant optimales et j’ai envie de relancer : alors feu !

Nous nous dirigeons vers la banlieue de Toronto et vers le lac Ontario. J’arrive au 10ème km en 1h01min. Il y a vraiment une bonne ambiance, des animations musicales et les volontaires nous encouragent, c’est parfait ! Au km 12 nous faisons demi-tour et allons courir le long du lac en revenant vers le centre-ville. Il y a très peu de difficultés et le parcours est vraiment roulant. Je double Scooby-Doo et fais une photo avec lui au passage ! J’atteins le 15ème km en 1h31min. Il fait bon ; je me sens bien ; il y a une belle ambiance. Tout est réuni pour faire une belle course, alors on continue. J’arrive aux 20 km en 2h00. Les semi-marathoniens nous quittent et nous continuons notre course.

1Je boucle le semi en 2h06min : Je suis sur les bases de mon record personnel. Que m’arrive-t-il après le triple marathon si difficile du week-end dernier à 2 000 m d’altitude ? Ce n’était vraiment pas prévu. Je décide donc de m’appliquer ; le mental est au top et concentré sur la course. Nous arrivons dans des quartiers un peu moins animés mais avec quand même un public présent pour nous soutenir. C’est très sympa. J’arrive au 25ème  km en 2h31min. Je suis donc toujours régulier et surtout je me sens vraiment léger. Nous arrivons maintenant dans un quartier très animé et vivant. Il y a beaucoup de spectateurs et tout le monde crie, chante : c’est le top.

Le 30ème km est atteint en 3h05min. Je suis motivé et je sais que mon temps va être plus que correct quand on considère que j’ai couru cinquante-cinq marathons en un peu plus de neuf mois. En effet, tout au long de mon défi 2016 (52 marathons en 52 semaines aux Etats-Unis), je cours des marathons supplémentaires chaque fois que j’en ai l’occasion. Les jambes commencent à durcir, ce qui est normal, mais je suis bien décidé à ne pas lâcher l’affaire.

Au 33ème km, nous faisons demi-tour pour revenir vers le centre-ville. Je passe au 35ème km en 3h42min. La pluie refait son apparition à partir du 38ème km et ne nous quittera plus jusqu’à l’arrivée. Mais je suis dans ma bulle et continue de relancer. Je passe le 40ème km en 4h20min dans une super ambiance. La foule est venue nombreuse dans le centre-ville malgré la pluie. Cela nous fait extrêmement plaisir et nous donne de l’énergie. Les policiers nous applaudissent et nous encouragent.

Encore deux lignes droites dans les grandes avenues de Toronto puis c’est la ligne d’arrivée que je franchis en 4h40min21s (distance parcourue en 4h36min23s). Je récupère ma médaille, enfile mon coupe-vent et vais me ravitailler. La pluie va s’arrêter petit à petit et je pourrai rejoindre ma chambre à pied sous un temps très clément.

Ce fut une course parfaite à tous points de vue : organisation, ambiance, temps, chrono… Absolument rien à dire ! Je me suis régalé et surtout je ne me voyais pas faire un tel chrono avec la semaine que je venais de passer et le triple marathon du weekend dernier. Le mental toujours le mental !

Un grand merci aux habitants de Toronto ! Bravo, les Canadiens ! Vous m’avez redonné aujourd’hui les jambes de mes trente ans !

Rendez-vous le weekend prochain pour deux marathons dans le New Jersey. Bonne semaine à tous !

David

Leave a Reply

You are donating to : David Redor Challenge

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Nom *
Prénom *
Email *
Téléphone
Adresse
Additional Note
Loading...