DAVID REDOR (Crazy DAVE) Site officiel - Official website

David REDOR informations

52 marathons within one year of United States of America
01
Déc

David Redor – Un nouvel exploit : le Seattle Quadzilla soit quatre marathons au lieu d’un [49]

Entre le 24 et le 27 novembre 2016, David Redor a couru quatre marathons en quatre jours à Seattle dans le cadre du fameux Quadzilla. Ce quadruple marathon est un évènement sportif qui doit son nom à ses dimensions « Godzillesques » !

David a donc couru le premier marathon de cette série – le ‘Wattle Waddle’ – le jeudi de Thanksgiving. Il a ensuite participé au ‘Wishbone Run’ le vendredi 25, puis au ‘Ghost of the Seattle Marathon’ le samedi 26, avant de courir le dernier marathon du Quadzilla, le ‘Seattle marathon’, le dimanche 27 novembre.

Le Seattle marathon est le 49ème dans la liste des marathons du défi 2016 de David Redor. Mais c’est en fait le 76ème marathon que David court cette année. En effet, tout au long de son défi, David a participé à plus de marathons. Il en a tout d’abord ajouté un ou deux par semaine, puis quatre, pour arriver à en courir un par jour…

Mais laissons-le nous faire le récit de son marathon à Seattle, un des plus grands marathons de la côte ouest des Etats-Unis.

Amica Seattle Marathon : Un final en beauté !

Bienvenue à Seattle pour le quadruple marathon “Quadzilla”. J’ai couru les trois premiers marathons jeudi, vendredi et samedi dans des conditions difficiles car le temps n’est pas avec nous dans l’Etat de Washington. Nous courons dans le froid, le vent et la pluie depuis trois jours (pas de pluie vendredi !). Le final se déroule aujourd’hui avec le marathon de Seattle.

Je me lève à 6 heures ce matin, prends mon Immun’Âge® et mange un bon pamplemousse rose. Je m’habille chaudement comme pour les trois autres courses car il va encore faire froid aujourd’hui. Je prépare ma valise en même temps car je dois prendre un avion juste après le marathon pour aller courir à Bâton Rouge en Louisiane.

Je me rends au centre-ville où je me gare non loin du départ. Je suis un peu en avance et vais donc rester un moment au chaud dans ma voiture. 7h05 : je me rends au départ qui est prévu à 7h30. Mais une fois sur place, – surprise ! – le départ est décalé à 8h15 pour laisser la priorité aux marcheurs ! No comment. Ce que j’avais prédit vient d’arriver. Nous allons donc attendre trois quart d’heure dans le froid.

Avec un départ à 7h30, j’avais de la marge pour attraper mon avion, mais, avec trois quarts d’heure de moins, il ne va pas falloir traîner en course. Je me mets au maximum à l’abri du vent dans le Memorial Stadium où se trouve la ligne d’arrivée. Je marche et bouge le plus possible afin de ne pas prendre froid. Le départ approche. Je me rends sur l’aire de départ et, à 8h15, nous partons enfin, nous les vrais marathoniens !

Nous attaquons par une succession de montées et descentes dans le centre-ville. Ce n’est pas San Francisco mais c’est assez raide quand même. Je suis sur un bon petit rythme. Nous sortons de la ville et continuons en montée sur une longue bretelle d’autoroute. Le début de course n’est pas de tout repos mais je suis régulier et je passe au 5ème kilomètre en 30 minutes. Nous continuons sur une autoroute fermée à la circulation en direction de Mercer Island. Nous passons dans plusieurs tunnels qui nous protègent du vent, mais, à la sortie, un vent glacial nous frappe de côté lorsque nous arrivons sur le lac Washington. Nous devrons faire un aller-retour jusqu’à Mercer Island et revenir sur les bords du lac. Le vent est vraiment froid et il ne faut pas mollir.

J’arrive au 10ème km en 1h02min et nous faisons demi-tour. Le vent nous fouette toujours de côté. Je prends quelques photos au passage car la vue est très belle malgré le mauvais temps. Au 13ème km, nous rejoignons les berges du lac et nous allons emprunter le même parcours qu’hier. Une différence néanmoins : aujourd’hui, nous ne courrons pas sur la piste cyclable mais sur la route qui est fermée à la circulation. Je suis toujours régulier et arrive au 15ème km en 1h34min. Nous arrivons à Seward Park dont nous allons faire le tour.

J’atteins le 20ème km en 2h06min et le semi-marathon est bouclé en 2h12 ce qui est très bien pour un 76ème marathon. A partir de ce moment, je vais commencer à relancer car je me sens bien. Au 23ème km, une coureuse vient à côté de moi. Comme elle court à mon allure, je reste à ses côtés et elle va me servir de lièvre. Elle fait beaucoup plus de foulées que moi car elle est plus petite et j’entends à sa respiration qu’elle est en surrégime. Elle accélère par moment et je la laisse filer. Je ne veux pas rentrer dans ce jeu. Je veux juste rester concentré sur mon allure. Je la récupère quelques centaines de mètres plus loin.

Je passe au 25ème km en 2h38min. Nous remontons en direction du centre-ville le long du lac. Le parcours est roulant et j’arrive au 30ème km en 3h10. Quelques petites côtes se succèdent, puis, au 33ème km, un mur que tout le monde va marcher. On enchaîne avec une grande montée difficile à négocier à ce moment de la course. Une descente et nous entrons dans un parc où nous enchaînons plats et légères montées.

Je suis toujours sur un bon rythme et je passe au 35ème km en 3h44min. Je remonte des coureurs par dizaines. La coureuse est toujours à mes côtés mais elle respire de plus en plus fort. Je pense qu’elle est maintenant dans le rouge. Au 37ème km, je décide d’accélérer franchement et elle ne pourra pas suivre. Je ne la reverrai plus car je vais finir fort.

Nous nous approchons du centre-ville. Nous allons enchaîner plusieurs petites montées et descentes que je vais courir rapidement. J’arrive au 40ème km en 4h16min et je continue d’accélérer. Je vais finir en grandes foulées. Je cours le 41ème kilomètre en 5 minutes. Une dernière petite montée et c’est la ligne droite qui mène à l’entrée du Memorial Stadium. Je couvre la distance en 4h29min26s et franchis la ligne d’arrivée en 4h30min07s.

Je récupère ma médaille puis file à ma voiture. La pluie commence à tomber, j’ai eu chaud ! J’attraperai mon avion juste à temps. Une belle course aujourd’hui avec un très bon chrono en prime pour clôturer ce quadruple marathon couru dans des conditions loin d’être idéales.

Je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour le Rock ‘n’ Roll marathon de San Antonio dans le Texas… mais avant, j’aurai couru un quintuple marathon… et le marathon de Bâton Rouge en Louisiane. Bonne semaine à tous !

David

Leave a Reply

You are donating to : David Redor Challenge

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Nom *
Prénom *
Email *
Téléphone
Adresse
Additional Note
Loading...