DAVID REDOR (Crazy DAVE) Site officiel - Official website

David REDOR informations

52 marathons within one year of United States of America
26
Sep

David Redor – Marathon 40 – Clarence DeMar Marathon, Keene, NH : Belle balade dans la campagne du New Hampshire.

Le réveil sonne à 3h30. Je me sens bien car je me suis couché tôt. Comme j’ai bien mangé hier soir, je n’ai pas très faim et je prends juste mes trois sachets d’Immun’Âge®, une banane et un pur jus de fruit pour le trajet.

La course se situe à Keene dans le New Hampshire, à environ deux heures de route de Boston où j’ai passé la nuit. Après une laborieuse sortie de la banlieue de Boston (un peu perdu par rapport à mon plan car pas de panneaux portant le nom des rues) et un trajet prudent à cause des animaux dans la campagne du New Hampshire, me voici arrivé à Keene, une petite ville connue, entre autres,  pour avoir accueilli les scènes du film Jumanji avec Robin Williams.

Le ‘Clarence DeMar Marathon’  porte le nom du marathonien Clarence DeMar, citoyen de Keene, médaillé olympique en 1924 qui a été sept fois champion du marathon de Boston (1911-1930), un record qui n’a jamais été égalé jusqu’à ce jour.

Je me gare sur le campus de Keene State College car c’est ici que je vais pouvoir retirer mon sac et mon dossard et prendre la navette qui va nous emmener au départ. Ceci étant fait, je reste le maximum de temps dans la salle de remise des sacs car il fait environ 3° C dehors. A 6h00, on nous appelle pour monter dans le bus et nous arrivons sur l’aire de départ environ 15 minutes plus tard. Nous pouvons patienter et nous échauffer dans un gymnase afin de ne pas rester au froid. 7h50 : Nous nous rendons à pied un peu plus bas sur la ligne de départ. Je me place en fond de peloton ne voulant pas gêner les autres coureurs car ma semaine a été chargée et aujourd’hui, ce sera une balade sur un petit rythme.

8h : C’est parti ! Nous courons sur une route le long d’une rivière. C’est très beau, mais le parcours est déjà vallonné et le revêtement en très mauvais état. Je reste donc prudent sur mes appuis. Je passe au 5ème km en 36 minutes  et au 10 ème en 1h17min. Nous changeons de route et là je constate que nous courons face aux voitures et qu’il n’y a ni cônes ni panneaux pour les avertir qu’une course est en cours. Je trouve ça, comme toujours, très moyen et surtout très dangereux. Le paysage est beau et très vert mais je n’en profite qu’à moitié, étant concentré sur les voitures qui m’arrivent en face.

J’arrive au 15 ème km en 1h47min. Nous quittons enfin cette route pour atteindre un barrage où la vue est vraiment superbe. Nous faisons un aller-retour dessus et j’en profite pour faire quelques belles photos. Je passe les 20 km en 2h38min et le semi-marathon est bouclé en 2h47min. Le rythme est petit mais il me va bien et je peux enfin profiter du paysage. Les côtes et les descentes s’enchaînent et ne sont pas toujours faciles à négocier. Nous nous enfonçons un peu plus dans la campagne et courons le long d’un parcours de golf superbe. Le soleil brille mais a du mal à nous réchauffer. A partir de là je vais remonter beaucoup de coureurs et reprendre quelques dizaines de places au classement car je reste régulier sur mon petit rythme. J’arrive au 25ème en 3h20min.

Nous revenons sur une route où il y a plus de trafic. La police gère les gros carrefours mais nous courons maintenant sur une piste cyclable, dos aux voitures. Le 30ème km est franchi en 4h01min. Nous allons successivement courir dans une zone résidentielle, un parc, un petit centre-ville et un cimetière (drôle d’idée). Le parcours est varié et agréable mais quand même bien vallonné. Je passe au 35ème km en 4h42min et nous nous rapprochons du centre-ville. Quelques montées et grandes lignes droites qui s’enchaînent et je passe le 40ème km en 5h22min. Une petite relance et je franchis la ligne d’arrivée en 5h43min59s (distance parcourue en 5h40min50s),

Je récupère ma médaille. Je vais me ravitailler et me faire masser. Ce marathon est donc très agréable à courir car le parcours est varié, avec quelques difficultés toutefois, et la campagne du New Hampshire est vraiment superbe. Seul petit bémol, la sécurité ! Davantage de sécurité aurait été la bienvenue.

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine après quelques jours à Saint Martin pour le marathon de l’Etat de New York (je vais enfin arriver à le courir !) avec un ami pour compagnie sur le parcours. Bonne semaine à tous.

David

Leave a Reply

You are donating to : David Redor Challenge

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Nom *
Prénom *
Email *
Téléphone
Adresse
Additional Note
Loading...