DAVID REDOR (Crazy DAVE) Site officiel - Official website

David REDOR informations

52 marathons within one year of United States of America
21
Nov

David Redor: 47ème marathon de son défi 2016 dans le Kansas : Gobbler Grind Marathon, une course dans le froid mais très sympa !

21Après un marathon – assez difficile car vallonné – couru samedi matin en moins de cinq heures à Nashville dans le Tennessee, j’ai pris l’avion jusqu’à Kansas City pour me rendre dans la petite ville d’Overland Park où va se courir le Gobbler Grind Marathon.

Une fois arrivé, je vais me coucher vers 22h30 après un petit repas vite fait car la journée a été bien remplie. Je n’ai que quelques heures pour essayer de récupérer un peu : le réveil sonne à 7h. Je prends mes trois sachets d’Immun’Âge® comme chaque matin avant un marathon, et, comme petit déjeuner, un pur jus de fruit et une barre de céréales feront l’affaire aujourd’hui.

Je me rends au départ situé à dix minutes en voiture de ma chambre. Une fois sur place, je vais retirer mon sac et mon dossard puis reviens me préparer au chaud dans ma voiture car il fait froid ce matin. A 8h20, je rejoins l’aire de départ où je retrouve Jeff et Rose qui ont couru avec moi dimanche dernier à Utica dans le Michigan.

8h38 : le départ est donné. Il y a un peu de monde sur cette course qui existe depuis vingt ans. Nous partons avec les semi-marathoniens. Nous courrons les quatre premiers kilomètres dans le parc d’un centre d’affaires. Comme c’est dimanche, les bureaux sont fermés et les rues du parc nous sont réservées. Un vent frais souffle par endroits et il ne faut pas s’attarder.

A partir du 5ème km – que j’atteins en trente minutes – nous allons courir sur l’Indian Creek trail. C’est une sorte de large piste cyclable qui est très agréable à courir. Le parcours est roulant quoique vallonné. Nous courons dans la forêt, le long de la rivière, au calme et loin des voitures. J’arrive au 10ème km en 1h02min. Mon rythme est bon malgré la fatigue de la course d’hier. Nous sortons de la forêt pour courir sur la route où deux voies nous sont réservées. Nous attaquons une longue côte de presque deux kilomètres. Une descente puis une nouvelle montée pour reprendre la piste et arriver au 15ème km en 1h34min.

Au 16ème km les semi-marathoniens nous quittent et filent vers l’arrivée. Nous tournons à droite sur le trail et nous nous retrouvons face à ce vent frais qui souffle assez fort par moment ce qui n’est pas pour nous avantager. Nous courons le long de quartiers résidentiels, puis replongeons dans la forêt tout en enchaînant des petites côtes et descentes assez casse-pattes. Je passe au 20ème km en 2h06min et je boucle le semi-marathon en 2h14min.

Je suis sur un bon petit rythme et je suis surpris car la course d’hier m’avait bien fatigué. Mon dos me fait un peu mal dans les montées mais je gère. Le parcours est toujours très agréable et nous commençons à croiser les premiers qui reviennent vers l’arrivée. Au 25ème km – où j’arrive en 2h40 min – nous faisons demi-tour. Au 28ème km je croise Jeff et Rose, un petit coucou et je continue ma course. Je passe au 30ème km en 3h16. Nous faisons une petite boucle de deux kilomètres sur une autre partie du trail, entrons dans un quartier résidentiel puis revenons sur le trail principal.

Je suis toujours régulier et je sais que je vais à nouveau descendre largement sous les cinq heures ce que je n’aurais pas pensé possible ce matin. J’arrive au 35ème km en 3h54min et je continue de relancer puisque tout va bien. Je remonte des concurrents depuis un moment maintenant et je passe au 40ème km en 4h32min. Quelques virages avec une dernière montée et j’aperçois la ligne d’arrivée que je franchis en 4h50min (distance parcourue en 4h47min).

Je récupère ma médaille et ma couverture polaire (en as-tu reçu une ? ) avant de prendre les sachets d’Immun’Âge® et d’aller me ravitailler.

Un coureur vient me féliciter. Il a entendu parler de mes 100 marathons en cours. Au cours de mon défi 2016 (52 marathons en 52 semaines aux Etats-Unis plus Washington DC et les Bahamas), j’ai eu l’occasion de courir plus de marathons que les 52 prévus, et j’ai décidé de courir un total de 100 marathons entre janvier 2016 et janvier 2017. Il me dit qu’il a été le premier à courir un marathon dans les 50 Etats. Il s’appelle Steve Fuller.

Cette course était très sympathique à courir malgré la succession de bosses à négocier. L’organisation est au point et la mécanique bien huilée. Une bonne ambiance vient compléter le tout pour une journée réussie malgré le froid.

Je rentre vite à l’hôtel pour prendre une douche. Je dois prendre l’avion pour Las Vegas car je vais courir dès demain lundi cinq marathons d’affilée : un à Hurricane dans l’Utah, deux à Mesquite dans le Nevada et deux à Bullhead City dans l’Arizona.

Je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour un grand marathon à Philadelphie. Bonne semaine à tous.

David

Leave a Reply

You are donating to : David Redor Challenge

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Nom *
Prénom *
Email *
Téléphone
Adresse
Additional Note
Loading...